L’échangeur thermique pour piscine : un système de chauffage qui a tout pour plaire !

A tubes (tubulaires) ou à plaques, l'échangeur thermique pour piscine permet de chauffer rapidement l'eau. En plus d'être économique, il est avantageux côté prix. S'il est muni d'un thermostat, l'échangeur permet aussi de contrôler automatiquement la température. Bref, ce système de chauffage pour piscine a tout pour plaire!

 

Avoir à sa disposition une piscine chauffée à la bonne température et durant toute l’année, quel luxe ! Avec un échangeur thermique, vous pouvez mettre à profit le chauffage de la maison pour le faire. Effectivement, ce type de chauffage pour piscine utilise le circuit domestique pour chauffer l’eau de la piscine. Mais malgré cela, vous n’aurez en aucun cas à craindre de retrouver cette dernière dans votre circuit domestique. Effectivement, les deux flux hydrauliques circulent à contre courant et ne risquent jamais de se mélanger. Facile à installer, l’échangeur thermique a aussi l’avantage d’être économique à l’usage. On fait le point.

Un échangeur thermique pour piscine : comment ça fonctionne ?

Étant un système de chauffage de type eau/eau, l’échangeur thermique de piscine a deux circuits de circulation d’eau. Le circuit primaire qui est lié au chauffage central de la maison, et l’autre, secondaire, où circule l’eau de la piscine. Les deux sont parallèles et c’est l’échangeur qui puise la chaleur de l’eau du chauffage pour la restituer au second. Voilà comment l’échangeur fonctionne pour augmenter la température de l’eau du bassin. Néanmoins, pour que vous puissiez lier la pompe à chaleur ou le chauffage à un échangeur thermique, il est impératif déjà d’en avoir et de l’avoir près de votre local technique (votre maison). 

La maison ne doit pas non plus être trop éloignée de la piscine. Si vous avez une chaudière pour chauffer l’air intérieur de la maison, sa technologie sera indifférente. Il faut toutefois que sa puissance soit suffisante pour optimiser le transfert de chaleur.  Sachant qu’une chaudière procure plus de chaleur au primaire comparé à une PAC, c’est cette température de l’eau à son entrée dans le circuit primaire qui va déterminer cette puissance. Naturellement, elle varie d’un chauffage à l’autre. L’échangeur doit s’adapter à la température du circuit primaire si vous souhaitez raccorder une PAC. Par ailleurs, l’échangeur demande un débit minimum. Aussi, la chaudière doit être compatible avec le circulateur de l’échangeur.